Bibliographies du service Veille et Analyses, IF√Č

WIKINDX Resources

Endrizzi Laure (2010). ¬ę La mobilit√© √©tudiante, entre mythe et r√©alit√© ¬Ľ. Dossier d'actualit√© VST- INRP, n¬į 51, f√©vrier. Lyon : INRP, p. 1–25. En ligne : <http://www.inrp.fr/vst/ ... VST/51-fevrier-2010.php> (consult√© le 21 d√©cembre 2010). 
Added by: Laure Endrizzi (21 Dec 2010 17:00:49 Europe/Paris)   Last edited by: Laure Endrizzi (25 Aug 2014 10:59:33 Europe/Paris)
Resource type: Web Article
BibTeX citation key: Endrizzi2010a
Categories: Enseignement supérieur
Keywords: mobilité étudiante
Creators: Endrizzi
Publisher: INRP (Lyon)
Collection: Dossier d'actualité VST- INRP
Views: 1859/2741
Views index: 26%
Popularity index: 6.5%
URLs     http://www.inrp.fr ... 1-fevrier-2010.php
Abstract     
20% d'√©tudiants dipl√īm√©s mobiles d'ici √† 2020 ? Le d√©fi lanc√© derni√®rement par les ministres de Bologne est de taille, quand on a √† l'esprit que moins de 3% des √©tudiants d'Europe sont b√©n√©ficiaires actuellement d'une exp√©rience de mobilit√©...

Cet objectif, si ambitieux soit-il, traduit les changements de perspective et d'√©chelle que conna√ģt la mobilit√© √©tudiante depuis une vingtaine d'ann√©es : une progression in√©dite des effectifs, proportionnelle √† celle de la population √©tudiante globale, de nouvelles strat√©gies de la part des √Čtats qui la per√ßoivent comme un levier de d√©veloppement √©conomique, et de la part des √©tablissements d'enseignement qui la consid√®rent comme un avantage concurrentiel pour leur rayonnement culturel et scientifique. Tout l'enseignement sup√©rieur s'internationalise, avec des dipl√īmes, des programmes d'√©tudes et des √©tablissements qui deviennent ¬ę mobiles ¬Ľ, tandis que la mobilit√© √©tudiante, loin de se limiter √† un programme tel qu'Erasmus, s'intensifie et se diversifie.

Difficile toutefois de s'en faire une représentation précise : malgré des évolutions sensibles dans la dernière décennie, les programmes internationaux de collecte statistique (UOE, IEM, etc.), présentent des biais importants : mobilités courtes non comptabilisées, mobilité encadrée et mobilité spontanée non distinguées, assimilation des étudiants étrangers aux étudiants mobiles, etc. À l'échelle mondiale, on observe une polarisation forte des migrations estudiantines tant en termes de flux sortants que de flux entrants (cf. encadré).

Dans ce paysage, l'Europe occupe une position singuli√®re √† double titre : elle constitue la r√©gion la plus avanc√©e dans la construction d'un espace d'enseignement sup√©rieur, bas√©e sur les lignes d'action du Processus de Bologne et sur les initiatives de l'UE-27 ; elle est √©galement la seule r√©gion √† repr√©senter une destination de choix √† la fois pour ses ressortissants (de 4 √©tudiants sur 5) et pour les √©tudiants originaires d'autres r√©gions du monde (1 √©tudiant sur 2). Malgr√© cette mobilisation, les avanc√©es des pays signataires de Bologne sont tr√®s in√©gales et ne gomment ni les cultures nationales, ni les cultures d'√©tablissement ; l'impact sur la mobilit√© √©tudiante reste difficile √† √©valuer, tant les regards sont tourn√©s vers les disparit√©s de d√©ploiement au niveau des √Čtats.

Cette absence de cohérence est particulièrement sensible en matière de portabilité des aides financières par exemple : les conditions d'octroi sont telles parfois qu'on imagine mal comment la portabilité pourrait stimuler effectivement la mobilité. Le système de crédits ECTS est également déficient, basé sur des contenus hétérogènes et des pratiques tout aussi diverses : plus d'un tiers des étudiants Erasmus ne bénéficient pas d'une reconnaissance intégrale de leur période d'études, en raison d'un défaut de négociation entre les parties ou bien de réticences de la part de l'établissement d'origine. Parallèlement, les établissements développent des stratégies d'alliances pour ne contracter qu'avec ceux qui leur ressemblent, reproduisant ainsi l'ordre des inégalités de prestige et fragilisant les initiatives individuelles des étudiants.

Leurs motivations sont quoi qu'il en soit largement influenc√©es par leurs origines socio-√©conomiques et g√©ographiques, leur environnement linguistique et culturel. Issus d'un milieu social plut√īt favoris√©, les √©tudiants Erasmus ont une app√©tence forte pour les langues et ne sont pas des voyageurs novices. Malgr√© une exp√©rience globalement positive, ils sont nombreux √† d√©plorer la non-rencontre avec les √©tudiants locaux, √† regretter la concentration des sociabilit√©s sur le groupe de pairs (les autres √©tudiants √©trangers) et l'usage excessif de l'anglais langue v√©hiculaire dans les pays non anglophones. Faut-il d√®s lors √™tre accompagn√© pour apprendre √† devenir un √©tranger ?
Si la reconnaissance de la p√©riode d'√©tudes est probl√©matique, l'exp√©rience de mobilit√© n'augmente gu√®re l'employabilit√© mais l'oriente. Les analyses ne permettent pas de conclure √† un impact sur le niveau de salaire, ni sur le niveau hi√©rarchique de l'emploi occup√© ; les jeunes dipl√īm√©s b√©n√©ficiaires d'une mobilit√© acc√®dent √† des emplois qui sollicitent davantage les comp√©tences internationales. D'une fa√ßon g√©n√©rale, la mobilit√© √©tudiante semble aller de pair avec une mobilit√© ult√©rieure, professionnelle ou non, internationale ou non.
  
wikindx 4.1.9 ©2013 | Total resources: 8749 | Database queries: 52 | Script execution: 0.3139 secs | Style: VST pour affichage | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography
Nous écrire
accueil Veille et Analyses    |     nouveautés    |     dossiers d'actualité        

École normale supérieure de Lyon
Institut français de l'Éducation
Veille et Analyses
15 parvis René-Descartes BP 7000 . 69342 Lyon cedex 07
Standard : +33 (0)4 72 76 61 00
Télécopie : +33 (0)4 72 76 61 93