Bibliographies du service Veille et Analyses, IF√Č

WIKINDX Resources

Martinez Marie-Louise (1996). Vers la r√©duction de la violence √† l'√©cole : Contribution √† l'√©tude de quelques concepts pour une anthropologie relationnelle de la personne en philosophie de l'√©ducation. [thesis]. Paris : Universit√© de la Sorbonne nouvelle - Paris III, Sciences de l'Homme et Soci√©t√©/Education. 349 p. 
Added by: Feyfant Annie (26 Mar 2010 15:26:49 Europe/Paris)
Resource type: Thesis/Dissertation
DOI: http://hal.archives-ouvertes.fr/index. ... 1&view_this_doc=tel-00201180&version=1
BibTeX citation key: Martinez1996
Categories: General, Violences scolaires
Keywords: philosophie de l'éducation, violence
Creators: Martinez
Publisher: Université de la Sorbonne nouvelle - Paris III (Paris)
Views: 1515/2317
Views index: 19%
Popularity index: 4.75%
Abstract     
"Dans une société de violence concurrentielle et d'exclusion sur le plan interpersonnel et anthropologique, l'école n'est pas épargnée. Il est souhaitable de reconstruire un humanisme qui repose sur une conception juste du sujet et de son émergence dans la relation. Comment dépasser ou réduire la violence dans l'école pour favoriser l'émergence de l'homme par l'éducation ? Cette recherche a pour objet de construire une anthropologie relationnelle éducative, dans ses concepts de base et ses démarches. Celle-ci devient possible en articulant les principales hypothèses de l'anthropologie paradoxale de Girard et de l'anthropologie personnaliste de Jacques, à condition de les mettre en perspective dans une dimension généalogique et conventionnaliste, et surtout de les spécifier sur l'éducation.
On peut conduire alors un examen radical de la violence en éducation selon ses trois fins principales : 1) un véritable accès de chacun aux principaux référents culturels ; 2) la construction par chacun d'un savoir vraiment approprié ; 3) l'émergence d'un sujet autonome responsable et intégré. Le paramètre déterminant chaque fois est celui de l'intégration ou de l'exclusion du tiers dans la configuration structurelle et génétique d'un sujet susceptible de favoriser la réduction de la violence dans l'éducation.
Par la critique de quelques modèles de subjectivation dans la relation est dégagée une différence décisive entre d'une part, une conception triadique de la personne (initiée par Francis Jacques) et, d'autre part, des conceptions du sujet qui continuent à exclure de façon plus ou moins détournée le tiers personnel (Lacan, Benveniste, etc.) et une conception de la personne qui reste dyadique et binaire (Nédoncelle,).
Certaines contributions en logique, en philosophie, en droit, et surtout en théologie, enrichissent la notion de tiers. Elles aident à construire un modèle d'analyse de la tiercéité en éducation selon ses dysfonctionnements comme sa canonicité. Cela permet désormais de discerner des praxis textuelles éducatives personnifiantes."
Added by: Feyfant Annie  
wikindx 4.1.9 ©2013 | Total resources: 8749 | Database queries: 54 | Script execution: 0.30994 secs | Style: VST pour affichage | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography
Nous écrire
accueil Veille et Analyses    |     nouveautés    |     dossiers d'actualité        

École normale supérieure de Lyon
Institut français de l'Éducation
Veille et Analyses
15 parvis René-Descartes BP 7000 . 69342 Lyon cedex 07
Standard : +33 (0)4 72 76 61 00
Télécopie : +33 (0)4 72 76 61 93