Bibliographies du service Veille et Analyses, IF√Č

WIKINDX Resources

Muller Johan & Young Michael (2010). ¬ę Three Educational Scenarios for the Future : Lessons from the sociology of knowledge ¬Ľ. European Journal of Education, vol. 45, n¬į 1, p. 11–27. En ligne : <http://dx.doi.org/10.1111/j.1465-3435.2009.01413.x>. 
Added by: orey (08 Mar 2010 09:36:20 Europe/Paris)   Last edited by: orey (29 Mar 2010 11:24:42 Europe/Paris)
Resource type: Journal Article
DOI: 10.1111/j.1465-3435.2009.01413.x
BibTeX citation key: Muller2010a
Categories: General
Keywords: curriculum
Creators: Muller, Young
Collection: European Journal of Education
Views: 1799/2652
Views index: 21%
Popularity index: 5.25%
URLs     http://dx.doi.org/ ... -3435.2009.01413.x
Abstract     
This article draws on social realist approaches in the sociology of knowledge and in light of them constructs three scenarios for the future of education in the next decades. The primary focus of the article is on one of the most crucial questions facing educational policy makers 2014 the relationship between school and everyday or common sense knowledge. The different possibilities for how the school/non-school knowledge boundaries might be approached are expressed in three scenarios 2014'boundaries treated as given', 'a boundary-less world' and the idea of 'boundary maintenance as a condition for boundary crossing'. The curriculum implications of each are explored and the article makes the case for the third scenario. The factors likely to make one or other scenario dominate educational policy in the next 20201330 years are also considered.
Added by: orey  Last edited by: orey
Paraphrases   
pp.14-16   On ne peut r√©fl√©chir au futur sans reconnaitre une n√©cessaire part d'objectivit√© aux savoirs, de m√™me qu'une approche sociale r√©aliste n√©cessite de ne pas r√©duire les savoirs aux contextes de leur √©mergence.

Par conséquence, il existe une irréductible différenciation des savoirs, structurés en champs qui différent du point de vue de leur cohérence interne, de leurs principes de cohésion et de leurs procédures de productions de nouvelles connaissances, différences qui s'opposent à l'idée de compétences génériques comme modèle pour construire un programme général d'éducation.

Il faut distinguer le conservatisme culturel du conservatisme social des institutions éducatives : le premier est une condition pour le progrès et l'innovation dans l'acquisition des savoirs alors que le second désigne la préservation de privilèges et de pouvoirs par des groupes sociaux particuliers.

Apprendre implique toujours apprendre quelque chose, et c'est dans la transmission culturelle ou de savoirs que l'√©ducation se r√©alise comme processus complexe dans lequel les apprenants ont un r√īle actif pour s'approprier le savoir : on doit partir d'abord du savoir et non des √©l√®ves ou de leurs exp√©riences pour imaginer le curriculum du futur.   Added by: orey
p.20   Certaines formes de savoir tendent vers la sp√©cialisation, pendant que d'autres tendent vers la variation ou la diversification, ce qui interpelle la fixation des fronti√®res disciplinaires et hi√©rarchies de mati√®res dans le curriculum.

Périodiquement, de nouvelle configurations disciplinaires émergent,d'abord sous la forme de "régions" ou regroupements de disciplines existantes autour de nouvelles questions, mais elles forment seulement dans un second temps des formations identifiables et de communautés stables. Les frontières disciplinaires ne sont donc pas arbitraires.

Les concepts, les connaissances et les compétences sont intégrés dans chaque discipline mais leur importance relative en leur sein différencie les disciplines entre elles.
Chaque discipline contient une part d'objectivit√©, bien que la forme de cette objectivit√© diff√®re selon que les objets de la discipline sont plus ou moins susceptibles d'√™tre subsum√©s par les concepts : √† ce titre, quand l'objet est plus social (comme dans les disciplines de sciences humaines et sociales), l'int√©gration par les concepts est plus faible que dans les sciences de la mati√®re ou de la nature.   Added by: orey
pp.22-24   Le curriculum de l'√©cole √©litiste ou in√©galitaire traditionnelle, qui a √©t√© d√©velopp√© √† une √©poque o√Ļ les savoirs √©voluaient lentement, √©taient construit sur les connaissances et, dans sa pire forme p√©dagogique, sur des principes de m√©morisation et d''apprentissage par coeur.

C'est pourquoi la r√©action progressive √† ce type d'√©cole a consist√© en une r√©action contre les disciplines existantes et les m√©thodes traditionnelles de transmission associ√©es, qui a trouv√© un √©cho dans le consensus √©mergent autour des comp√©tences g√©n√©riques et des curricula bas√© sur les r√©sultats, en oubliant le r√īle irremplacable et crucial de l'√©ducation formelle pour assurer la transmission sociale et culturelle.   Added by: orey
wikindx 4.1.9 ©2013 | Total resources: 8749 | Database queries: 62 | Script execution: 0.32037 secs | Style: VST pour affichage | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography
Nous écrire
accueil Veille et Analyses    |     nouveautés    |     dossiers d'actualité        

École normale supérieure de Lyon
Institut français de l'Éducation
Veille et Analyses
15 parvis René-Descartes BP 7000 . 69342 Lyon cedex 07
Standard : +33 (0)4 72 76 61 00
Télécopie : +33 (0)4 72 76 61 93