Bibliographies du service Veille et Analyses, IFÉ

WIKINDX Resources

Berry Vincent (2007). « Les Guildes de joueurs dans l’univers de Dark Age of Camelot : Apprentissages et transmissions de savoirs dans un monde virtuel ». Revue française de pĂ©dagogie, n° 160, p. 75–86. En ligne : <http://revues.inrp.fr/rf/document.php?id=753>. 
Added by: RĂ©mi Thibert (24 Jul 2009 09:30:40 Europe/Paris)   Last edited by: RĂ©mi Thibert (24 Jul 2009 09:42:05 Europe/Paris)
Resource type: Journal Article
BibTeX citation key: Berry2007b
Categories: TICE
Keywords: apprentissage, jeu, TIC
Creators: Berry
Collection: Revue française de pédagogie
Views: 2484/4864
Views index: 40%
Popularity index: 10%
URLs     http://revues.inrp ... ocument.php?id=753
Abstract     
Cet article aborde la notion d’apprentissage informel sur Internet à travers une étude empirique sur un monde virtuel et des communautés de joueurs en ligne. Il s’agit principalement de montrer comment des savoirs s’échangent dans des espaces numériques, comment ils sont transmis dans des formes ludiques. La caractéristique principale de ces communautés virtuelles est non pas d’inventer de nouvelles formes d’apprentissage mais d’emprunter des modèles traditionnels d’apprentissage.
Added by: RĂ©mi Thibert  Last edited by: RĂ©mi Thibert
Quotes   
« Il s'agit de comprendre comment des pratiques non pensées pour l'apprentissae mais pour le divertissement développent des dispositifs formel d'apprentissages et nous révèlent du même coup la complexité des relations entre apprentissage formel et informel. »

« En effet, les joueurs ne jouent pas pour apprendre mais ils apprennent en jouant et en participant à des groupes. »

« La relation entre pratique, apprentissage et communauté est ici étroite et les guildes de joueurs s'apparentent de ce point de vue à des communautés de pratique. Ce terme de communauté de pratique est issu d'un travail mené par Jean Lave et Etienne Wenger en 1991 sur l'apprentissage : Situated Learning : Legitimate Peripheral Participation. Cette notion, peu théorisée à l'origine, a été forgée par ces deux chercheurs pour désigner des groupes sociaux divers (apprentis tailleurs au Libéria, sages-femmes en Amérique du Sud, alcooliques anonymes aux Etats-Unis) mettant en place dans leur organisation des espaces, des moments, des rites et des temps réservés à l'apprentissage et à l'entrée de "nouveau venus". »

« L'apprentissage est un processus de participation à des pratiques sociales, à des communautés de pratique, terme que modélisera et développera théoriquement Etienne Wenger en 1998 »

« Apprendre ce n'est ni un transfert de connaissances d'une situation à une autre, ni le traitement d'informations, mais une façon de participer à des pratiques sociales, un mode d'appartenance à une communauté, une façon "d'en être". »

« Mais, ce qui apparaĂ®t comme tout Ă  fait singulier dans ces communautĂ©s de pratique est la dimension ludique qui caractĂ©rise l'apprentissage. Pour le dire autrement, les guildes sont des communautĂ©s de pratique mais qui prĂ©cisĂ©ment "jouent Ă  ĂŞtre des communautĂ©s de pratique". La relation entre pratique et apprentissage reste en effet toujours marquĂ©e par le jeu et le faire semblant : un joueur joue au maĂ®tre et l'autre Ă  l'Ă©lève, au "chevalier" et Ă  "son Ă©cuyer". »   Added by: RĂ©mi Thibert
wikindx 4.1.9 ©2013 | Total resources: 8749 | Database queries: 57 | Script execution: 0.30641 secs | Style: VST pour affichage | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography
Nous écrire
accueil Veille et Analyses    |     nouveautés    |     dossiers d'actualité        

École normale supérieure de Lyon
Institut français de l'Éducation
Veille et Analyses
15 parvis René-Descartes BP 7000 . 69342 Lyon cedex 07
Standard : +33 (0)4 72 76 61 00
Télécopie : +33 (0)4 72 76 61 93