Bibliographies du service Veille et Analyses, IF√Č

WIKINDX Resources

Chabanne Jean-Charles & Bucheton Dominique (2002). Ecrire en zep : Un autre regard sur les ecrits des √©l√®ves. Versailles : Centre r√©gional de documentation p√©dagogique (CRDP) de l'acad√©mie de Versailles, 192 p. 
Added by: Marie Musset (04 Feb 2009 09:32:59 Europe/Paris)
Resource type: Book
BibTeX citation key: Chabanne2002
Categories: General
Keywords: , écriture, littératie
Creators: Bucheton, Chabanne
Publisher: Centre régional de documentation pédagogique (CRDP) de l'académie de Versailles (Versailles)
Views: 2250/4298
Views index: 27%
Popularity index: 6.75%
Abstract     
L'observation des √©l√®ves au travail nous permet de penser que la ma√ģtrise de la norme n'est pas un pr√©alable a la pratique de I'√©criture, mais
qu'elle se d√©veloppe avec elle, gr√Ęce a elle. ¬ę C'est en ecrivant qu'on devient ecriveron ¬Ľ, disait Queneau [...].
En expérimentant leur capacité à développer des textes plus complexes, les élèves ressentent la nécessité de les organiser, de normer leur
syntaxe et leur écriture. S'ils sont engagés dans leurs textes, ils sont plus attentifs à leurs formes, utilisent les outils mis à leur disposition,
mobilisent les leçons de grammaire entendues, récupèrent dans les écrits de I'environnement des solutions, demandent de I'aide, se relisent.
Bien évidemment, si on inverse cet ordre, si les taches d'écriture se révèlent systématiquement être des taches de grammaire ou d'orthographe,
si I'évaluation porte surtout sur la norme linguistique, sans aller chercher ce qui est en jeu dans le texte, ce qui est en germe, ce qui cherche a se
dire, les élèves se limitent à cette ambition, perdent de vue les fonctions de I'écriture, et pour les plus malhabiles perdent confiance en eux,
évitent de prendre des risques, et au final écrivent de moins en moins, quand ils ne décident pas de se désinvestir complètement de toute
surveillance normative.
II va donc falloir clarifier les exigences pour chacune des taches d'écriture proposée. Nous avons proposé de différencier nettement, dans la
terminologie comme dans les écrits :
- Les moments o√Ļ l'on √©crit pour faire jouer une des fonctions de I'√©criture, pour retravailler la structure profonde, la dynamique
générale, les noyaux sémantiques et symboliques et les grandes logiques d'un écrit. Dans cette perspective, la réécriture est la relance
de ce travail de fond, qui passe par exemple par le renouvellement de la consigne ou une même consigne donnée a quelques jours de
distance, sans obliger à reprendre le premier jet. La réécriture est une écriture nouvelle avec les matériaux qui constituent le noyau du
texte à venir ; elle suppose donc un retour en amont du premier jet ;
- Les moments o√Ļ I'on souhaite revenir sur ces √©crits pour rectifier les √©carts √† la norme. On distinguera le travail de r√©vision, qui porte
plut√īt sur I'organisation textuelle, les ensembles syntaxiques, la coh√©sion (anaphores, temps verbaux...), la coh√©rence (respect des
conventions narratives, argumentatives), etc., et le travail de correction qui consiste à rectifier les problèmes orthographiques et
morphosémantiques de bas niveau ;
- Les moments o√Ļ I'on construit des savoirs m√©talinguistiques pour effectuer ce travail de relecture et de correction (les ¬ę le√ßons de
grammaire et d'orthographe ¬Ľ). Cela suppose que I'on accepte que tous les √©crits produits ne soient pas corrig√©s, que certains restent √†
I'état de brouillons sommaires [. . .]. Peu importe, pourvu que cet écrit ait servi de point de départ a un travail, ait lancé d'autres écrits
ou d'autres oraux. II a sa place dans les cahiers d'essai, dans les carnets de travail, a ce titre. Comme les formes des écrits
intermédiaires sont nécessairement celles d'un discours en gestation, formes embryonnaires, incomplètes, lacunaires. . . il faut en
respecter les productions souvent hors normes : non linéaires (listes), utilisant des signes graphiques (couleurs, flèches, sur- ou
soulignements, cadres...), sous forme de schémas ou de dessins. II faut apprendre à lire ces écrits en gestation pour ce qu'ils sont.
Dominique BUCHETON, √Čcrire en ZEP, Delagrave, 2002
Added by: Marie Musset  
wikindx 4.1.9 ©2013 | Total resources: 8749 | Database queries: 55 | Script execution: 0.36732 secs | Style: VST pour affichage | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography
Nous écrire
accueil Veille et Analyses    |     nouveautés    |     dossiers d'actualité        

École normale supérieure de Lyon
Institut français de l'Éducation
Veille et Analyses
15 parvis René-Descartes BP 7000 . 69342 Lyon cedex 07
Standard : +33 (0)4 72 76 61 00
Télécopie : +33 (0)4 72 76 61 93