Bibliographies du service Veille et Analyses, IFÉ

WIKINDX Resources

(1994). « La violence Ă  l'Ă©cole ». Les cahiers de la sĂ©curitĂ© intĂ©rieure, n° 15, janvier—mars. 
Added by: Agnès Cavet (22 Feb 2008 11:05:44 Europe/Paris)   Last edited by: Agnès Cavet (22 Feb 2008 11:16:59 Europe/Paris)
Resource type: Journal Article
BibTeX citation key: anon1994s
Categories: General
Keywords: violence
Collection: Les cahiers de la sécurité intérieure
Views: 2432/4388
Views index: 26%
Popularity index: 6.5%
Abstract     
Dossier :

- Point de vue : Sens et violence à l’école. Claude Lelièvre, p. 8-10

- Les mutations du système scolaire et les violences à l’école. François Dubet, p. 11-26
Les violences scolaires doivent être situées dans l’évolution d’un système qui, en se massifiant, a perdu ses formes de régulation traditionnelles basées sur la séparation des publics scolaires. Plusieurs formes de violence peuvent être distinguées: les déviances tolérées, les violences extérieures à l’école, les violences dans l’école et les violences anti-scolaires. Chacune d’elles appelle des réponses spécifiques.

- Les violences en milieu scolaire : du concept à la prévention. Jacques Pain, p. 27-40
La violence scolaire revêt des formes et des significations multiples. Si divers rapports permettent de cerner le phénomène une confrontation à la loi est aujourd’hui nécessaire. La violence se jouant d’abord dans le lien social scolaire elle ne peut être enrayée qu’à la suite d’un long travail de prévention.

- La sécurité des établissements scolaires et la police. Daniel Dugléry, p. 41-49
Encore mal appréhendé du point de vue de l’approche statistique, le phénomène de la violence dans et aux abords des écoles, mobilise les différents acteurs sociaux et singulièrement les policiers. Les actions de la Police nationale s’organisent autour de trois axes: une meilleure évaluation du phénomène, la recherche d’un authentique partenariat avec l’Éducation nationale et la légitimation auprès des jeunes, de ses missions.

- Classe téléviseuse, classe dangereuse ? De la télévision comme bouc émissaire. François Mariet, p. 50-57
La mise en relation de la télévision à la violence observée dans la vie sociale constitue, du point de vue scientifique, un problème mal posé. Relevant de la démagogie, l’approche qui déduit la violence sociale de la violence télévisuelle détourne l’attention des causes certaines de la violence sociale. La sur-consommation de télévision est liée, comme la délinquance, aux mauvaises conditions de vie.

- Le bizutage, ou la faillite d’une certaine idée de l’école républicaine. Emmanuel Davidenkoff, p. 58-62
Dans des centaines d’établissements d’enseignement supérieur, des jeunes endurent de redoutables épreuves physiques et psychologiques. Interdit par la loi, le bizutage constitue une forme de violence qui met en cause gravement le fonctionnement actuel de notre système éducatif.

- L’Éducation nationale face à la violence scolaire Entretien avec Marc Rancurel p. 63-71

- L’ordre scolaire menacé : le cas des lycées. Robert Ballion, p. 72-87
En quelques années, le lycée a changé de statut et concentré des effectifs hétérogènes. Une enquête menée auprès de vingt-cinq établissements montre que le lycée est un milieu fragile, sujet à diverses formes de transgression. Le modèle du lycée social n’étant plus opératoire, une reprise ne main passe par une coupure avec l’extérieur et la restauration de règles claires et effectivement appliquées.

- Initiatives et expériences : un premier bilan. Françoise Impériali, p. 88-100
Pour traiter les violences scolaires, diverses initiatives ont été mises en place. La description de leurs objectifs, résultats et difficultés montre qu’elles se caractérisent par une grande diversité, amis qu’elles font apparaître aussi des préoccupations commues aux acteurs sociaux concernés.

- Le partenariat Éducation nationale-Police :
a) en Seine-Saint-Denis, Christian Romeu, Jean-Pierre Glaux, p. 101-110.
Le département de Seine-St-Denis est un département pilote en matière de coopération entre l’Éducation nationale et la Police nationale pour la violence à l’école. Deux membres actifs de ce partenariat – un commandant de police et un inspecteur d’académie adjoint – font le bilan des actions menées.
b) Dans le RhĂ´ne, Alain Tisnerat, p. 111-113
Comme en Seine-St-Denis, la coopération entre l’Éducation nationale et la police est très active dans leRhône. Il s’ait essentiellement de mettre en place une politique adaptée à la gestion de la délinquancescolaire.

- Table ronde : Les violences à l’école. Bernard Borecki, Pierre Cardo, Jean-Claude Dauvel, Bernard Defrance, Jean-Claude Goudot, Jean-Paul Hendrickx, Jacques Page, p. 114-127

Notes et Ă©tudes :

- La société du samedi : supporters, ultras et hooligans. Patrick Mignon, p. 136-149
Les phénomènes de supportérisme se situent à la rencontre de deux logiques : la recherche de l’émotion et la définition des identités sociales. En Grande-Bretagne, l’histoire violente des supporters renvoie aux difficultés d’intégration de la classeouvrière. En France, l’émergence du supportérisme ultra est liée à la crise du modèle républicain d’intégration.

- Télécommunications et quartiers en difficulté. Henry Bakis, p. 150-162
Les problèmes des poches de misère doivent être abordés dans leurs différents aspects afin que des secteurs urbains ne s’enfoncent pas dans la marginalité, voire la violence. La relation entre les télécommunications et les quartiers défavorisés est, à cet égard, une approche originale et pertinente.

- Les fondamentaux de la sécurité : Vitres cassées. James Q. Wilson, George L. Kelling, p. 163-180

- Chronique internationale : Sécurité intérieure et lutte anti-subversive en Corée du Sud. Éric Seizelet, p. 181-185
Depuis 1948, la Corée du Sud – afin de lutter contre la subversion et la menace communiste du Nord –s’est dotée d’un système très strict de contrôle de la sécurité intérieure. La démocratisation du régime depuis 1987 et les changements intervenus dans l’environnement international ont relancé les discussions sur le maintien de la loi sur la sécurité nationale. Aujourd’hui, un équilibre précaire semble s’être instauré entre l’approfondissement de la démocratie au Sud et le risque toujours présent de déstabilisation régionale lié aux difficultés du dialogue intercoréen.
Added by: Agnès Cavet  Last edited by: Agnès Cavet
wikindx 4.1.9 ©2013 | Total resources: 8749 | Database queries: 49 | Script execution: 0.31118 secs | Style: VST pour affichage | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography
Nous écrire
accueil Veille et Analyses    |     nouveautés    |     dossiers d'actualité        

École normale supérieure de Lyon
Institut français de l'Éducation
Veille et Analyses
15 parvis René-Descartes BP 7000 . 69342 Lyon cedex 07
Standard : +33 (0)4 72 76 61 00
Télécopie : +33 (0)4 72 76 61 93