Bibliographies du service Veille et Analyses, IF√Č

WIKINDX Resources

Haas Joachim & Fourcade Bernard (2003). ¬ę L'universit√© moins attractive ? Les transformations r√©centes de l'acc√®s √† l'enseignement sup√©rieur en France et en Allemagne ¬Ľ. In Felouzis Georges (dir.). Les mutations actuelles de l'universit√©. Paris : Presses universitaires de France. 293–316 
Added by: orey (22 Nov 2007 15:41:16 Europe/Paris)
Resource type: Book Article
BibTeX citation key: Haas2003
Categories: Enseignement supérieur
Keywords: enseignement supérieur
Creators: Felouzis, Fourcade, Haas
Publisher: Presses universitaires de France (Paris)
Collection: Les mutations actuelles de l'université
Views: 1721/4204
Views index: 28%
Popularity index: 7%
URLs     http://lirhe.univ- ... s/notes/367-02.pdf
Abstract     
En France et en Allemagne, le taux d'inscription √† l'universit√© des bacheliers baisse depuis quelques ann√©es. S'agit-il d'un affaiblissement de l'attractivit√© de l'universit√© et, le cas √©ch√©ant, quelles en sont les raisons ? Il nous a paru int√©ressant d'√©tudier ces questions dans les deux pays et de tenter de mettre √† jour les m√©canismes qui Ňďuvrent dans chacun d'eux, afin de voir s'ils proc√®dent des m√™mes logiques.

En Allemagne, le déclin du taux d'inscription est directement interprétable comme une baisse d'attractivité de l'université. Les inscriptions dans les diverses filières (université, Fachhochschule, formation professionnelle) sont l'expression directe des choix parce que ces filières ne sont pratiquement plus soumises à un numerus clausus, et ne constituent pas de solution de repli.

Au contraire en France, l'opposition entre des filières fermées et une filière ouverte (l'université) trouble l'interprétabilité en termes de baisse d'attractivité. La logique d'une telle opposition est qu'une baisse des inscriptions à l'université est parfaitement compatible avec une hausse de son attractivité, dès lors que le taux de sélection des filières fermées est en recul.
En l'absence de donn√©es nationales sur l'√©volution des premiers vŇďux, les donn√©es r√©gionales disponibles nous orientent sur l'affaiblissement de l'attractivit√© de l'universit√© fran√ßaise. Ce mouvement s'appuie d'abord sur l'expansion d'opportunit√©s hors des premiers cycles de l'universit√© et, in fine, plus professionnalis√©es (IUT, √©coles priv√©es, formations en alternance). Cette expansion est parfaitement comparable √† ce qui s'observe en Allemagne ; ce sont les flux croissants vers la formation professionnelle duale puis vers l'emploi qui sont √† la base du d√©clin des entr√©es dans l'universit√© allemande.
La fréquentation accrue de ces parcours alternatifs professionnalisés résulte d'une évolution culturelle parmi les bacheliers qui consiste, pour l'essentiel, dans le renforcement de l'aversion au risque. Les manifestations de ce glissement culturel varient selon le contexte structurel du pays.

En France, le développement des passerelles entre les filières permet l'émergence de parcours "assurantiels", par l'obtention d'un premier titre à bac +2 valorisé sur le marché sans bloquer la poursuite éventuelle d'études supérieures plus longues.

En Allemagne, o√Ļ la formation duale d√©veloppe des carri√®res professionnelles, l'aversion au risque s'exprime notamment par l'accroissement de parcours mat√©riellement moins r√©mun√©rateurs mais professionnellement plus s√Ľrs.
Added by: orey  
wikindx 4.1.9 ©2013 | Total resources: 8749 | Database queries: 56 | Script execution: 0.32552 secs | Style: VST pour affichage | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography
Nous écrire
accueil Veille et Analyses    |     nouveautés    |     dossiers d'actualité        

École normale supérieure de Lyon
Institut français de l'Éducation
Veille et Analyses
15 parvis René-Descartes BP 7000 . 69342 Lyon cedex 07
Standard : +33 (0)4 72 76 61 00
Télécopie : +33 (0)4 72 76 61 93