Bibliographies du service Veille et Analyses, IFÉ

WIKINDX Resources

OCDE (2007). Des emplois pour les jeunes : Espagne. Paris : OCDE. En ligne : <http://www.oecd.org/doc ... 588_1_1_1_37457,00.html>. 
Added by: Laure Endrizzi (23 May 2007 11:34:17 Europe/Paris)   Last edited by: Laure Endrizzi (17 Sep 2009 20:21:33 Europe/Paris)
Resource type: Book
BibTeX citation key: OCDE2007g
Categories: Ecole / emploi
Keywords: Espagne, inspection
Creators: OCDE
Publisher: OCDE (Paris)
Views: 2055/5248
Views index: 33%
Popularity index: 8.25%
URLs     http://www.oecd.or ... _1_1_37457,00.html
Abstract     
Extrait du communiqué de presse :

Ces dix dernières années, l’Espagne a accompli des progrès considérables dans l’amélioration des perspectives d’emploi pour les jeunes ; il lui reste encore toutefois beaucoup à faire pour revoir les règles en matière d’emploi qui ont une incidence sur les chances des jeunes de trouver un travail. Telles sont les conclusions d’un nouveau rapport de l’OCDE.
Ce rapport, intitulé "Des emplois pour les jeunes : Espagne", indique que la proportion des jeunes âgés de 16 à 24 ans qui ont un emploi a augmenté de plus de 50 % lors de la dernière décennie – offrant un contraste frappant avec la proportion moyenne de l’OCDE qui est restée stable au cours de la même période (voir tableau). Le taux de chômage et l’incidence du chômage de longue durée chez les jeunes ont été divisés par plus de deux au cours des dix dernières années.
Le taux de chômage des jeunes, qui atteignait près de 18 % en Espagne en 2006, reste pourtant supérieur de plus de 3 points de pourcentage à la moyenne de l’OCDE. Les jeunes femmes sont particulièrement touchées en Espagne, avec l’un des taux de chômage les plus élevés de l’OCDE. En outre, si l’incidence du travail temporaire parmi les jeunes dotés d’un emploi a tendance à diminuer, elle était encore de 66 % en 2006, soit plus de deux fois la moyenne de l’OCDE qui s’élevait à environ 30 %. Comme dans d’autres pays de l’OCDE, beaucoup de jeunes entrent sur le marché du travail avec un contrat à durée déterminée. Cependant, la particularité de l’Espagne est que les jeunes ont tendance à rester sur des contrats temporaires pendant très longtemps et connaissent de fréquentes périodes de chômage entre deux contrats.
Plusieurs obstacles doivent être supprimés en vue de continuer à améliorer les perspectives des jeunes sur le marché de l’emploi. Premièrement, comme dans les autres pays de l’OCDE, le marché du travail est de plus en plus sélectif, et le manque de qualifications pertinentes augmente le risque de chômage. En Espagne, un jeune sur quatre quitte le système scolaire sans avoir achevé le deuxième cycle de l’enseignement secondaire, soit l’un des taux d’abandon les plus élevés parmi les pays de l’OCDE.
Les liens entre le système d’enseignement et le monde du travail sont faibles et la formation pratique d’une profession est réservée aux élèves de l’enseignement professionnel – lesquels obtiennent d’assez bons résultats pour ce qui est de l’accès à l’emploi une fois leurs études achevées. Par ailleurs, la protection de l’emploi rigoureuse des contrats permanents a entraîné une segmentation du marché du travail espagnol entre emplois temporaires et emplois permanents, compromettant ainsi les perspectives de carrière et les possibilités de formation des jeunes.
Added by: Laure Endrizzi  Last edited by: Laure Endrizzi
wikindx 4.1.9 ©2013 | Total resources: 8749 | Database queries: 53 | Script execution: 0.37598 secs | Style: VST pour affichage | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography
Nous écrire
accueil Veille et Analyses    |     nouveautés    |     dossiers d'actualité        

École normale supérieure de Lyon
Institut français de l'Éducation
Veille et Analyses
15 parvis René-Descartes BP 7000 . 69342 Lyon cedex 07
Standard : +33 (0)4 72 76 61 00
Télécopie : +33 (0)4 72 76 61 93