Bibliographies du service Veille et Analyses, IF√Č

WIKINDX Resources

Duru-Bellat Marie (2003). ¬ę Efficacit√© et √©quit√© du coll√®ge : √©volution des indicateurs, √©volution des questionnements ¬Ľ. In Derouet Jean-Louis (dir.). Le coll√®ge unique en question. Paris : Presses universitaires de France. 35–47 
Added by: orey (01 Jan 1970 01:00:00 Europe/Paris)
Resource type: Book Article
BibTeX citation key: DuruBellat2003c
Categories: General
Keywords: justice
Creators: Derouet, Duru-Bellat
Publisher: Presses universitaires de France (Paris)
Collection: Le collège unique en question
Views: 1358/4191
Views index: 0%
Popularity index: 0%
Abstract     
Avec la démocratisation du collège dans les années 70 et 80, la montée des taux d'accès a conduit à se focaliser sur les inégalités de réussite et l'efficacité des collèges, c'est à dire la réduction ou l'accroissement des écarts entre le niveau initial et final des élèves et donc l'évolution des inégalités entre élèves eux-mêmes.

De ce point de vue, le coll√®ge est √©litiste, puisqu'il appara√ģt qu'il aggrave les donn√©es de d√©part : les meilleurs en profitent le plus, les moins bons ne rattrappent pas leurs retards. En outre, l'origine sociale joue un r√īle amplificateur (ainsi, le fait d'√™tre issu de famille favoris√©e permet √©ventuellement de redresser une situation de d√©part scolairement difficile).

En terme de savoirs, le collège maintient globalement la progression entre niveaux malgré son ouverture, mais il ne parvient pas à faire évoluer de façon significative les savoir-faire ou savoir-être transversaux.
Le "bien être" des collégiens (motivation, stress, interêt...) chute durant la scolarité et en relation avec l'origine sociale.

La réussite varie selon l'établissement secondaire fréquenté, sans doute du fait du choix d'établissement par les familles qui rend les collèges plus typés socialement.
Les √©l√®ves d√©favoris√©s p√Ętissent d'un environnement √©ducatif de moins bonne qualit√© (moins bonnes conditions de travail) alors m√™me que les √©l√®ves faibles sont les plus sensibles √† la qualit√© du contexte d'√©tablissement.

Les regroupement d'élèves en classes homogènes par "niveaux" et par le jeu des options diverses (langues rares, sections internationales, etc.) cristallisent les différences et accentuent la diversification sociale, y compris en termes d'attentes et donc de comportement des enseignants.

Les facteurs p√©dagogiques restent important pour expliquer les diff√©rences de progression entre √©l√®ves √† caract√©ristiques comparables, et notamment les "effets ma√ģtre", auxquels les √©l√®ves faibles semblent plus sensibles.
Added by: orey  Last edited by: orey
wikindx 4.1.9 ©2013 | Total resources: 8749 | Database queries: 55 | Script execution: 0.31288 secs | Style: VST pour affichage | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography
Nous écrire
accueil Veille et Analyses    |     nouveautés    |     dossiers d'actualité        

École normale supérieure de Lyon
Institut français de l'Éducation
Veille et Analyses
15 parvis René-Descartes BP 7000 . 69342 Lyon cedex 07
Standard : +33 (0)4 72 76 61 00
Télécopie : +33 (0)4 72 76 61 93