Bibliographies du service Veille et Analyses, IF√Č

WIKINDX Resources

Millet Mathias & Thin Daniel (2005). Ruptures scolaires : L'√©cole √† l'√©preuve de la question sociale. Paris : Presses universitaires de France. 
Added by: Feyfant Annie (01 Jan 1970 01:00:00 Europe/Paris)   Last edited by: Feyfant Annie (13 Oct 2006 10:51:21 Europe/Paris)
Resource type: Book
BibTeX citation key: Millet2005
Categories: General
Keywords: échec scolaire, parents
Creators: Millet, Thin
Publisher: Presses universitaires de France (Paris)
Views: 2244/5628
Views index: 0%
Popularity index: 0%
Abstract     
Si, dans les ann√©es 1970-1980, \" l\'√©chec scolaire \" √©tait au centre des discours sur l\'√©cole dans les quartiers populaires, les questions de \" violences scolaires \" ou de \" d√©scolarisation \" dominent la sc√®ne √† partir des ann√©es 1990, surtout √† propos du coll√®ge pr√©sent√© comme le \" segment \" o√Ļ se concentrent les difficult√©s de l\'√©cole. Une attention nouvelle est ainsi port√©e aux processus de ruptures scolaires qui touchent d\'abord des coll√©giens issus de milieux populaires. Dans ce livre, les auteurs reconstruisent les parcours de ruptures scolaires de ces coll√©giens et analysent tour √† tour l\'effet de plusieurs dimensions : la pr√©carit√© et les ruptures familiales ; les difficult√©s scolaires o√Ļ se nouent apprentissage scolaire, conflits avec les enseignants, sanctions de l\'institution ; la sociabilit√© juv√©nile qui oscille entre l\'isolement et l\'attraction du groupe de pairs. Refusant la vaine qu√™te d\'une cause unique, ils insistent sur l\'articulation entre ces diff√©rentes dimensions et montrent l\'encha√ģnement des processus au sein de plusieurs parcours de coll√©giens. S\'appuyant sur une enqu√™te intensive de deux ans, ce livre aborde des questions qui taraudent en profondeur l\'√©cole et alimentent le d√©bat sur le \" coll√®ge unique \". Il apporte aussi des connaissances fines sur la d√©gradation des conditions d\'existence d\'une fraction des familles populaires et sur ses effets en termes de scolarisation et de socialisation.
Added by: Feyfant Annie  Last edited by: Feyfant Annie
Paraphrases   
Mathias Millet et Daniel Thin se proposent dans cet ouvrage d\'√©clairer la combinatoire des logiques sociales et scolaires √† l\'oeuvre dans les processus de ruptures scolaires, en √©tudiant les parcours biographiques d\'une vingtaine de coll√©giens issus de milieux populaires et suivis par des dispositifs relais dans la Loire et le Rh√īne. A travers le discours de ces √©l√®ves et des adultes qui les entourent (parents et personnels de l\'√©ducation) et l\'analyse de leurs dossiers scolaires, ils mettent en lumi√®re l\'interd√©pendance et la variabilit√© des configurations familiales, scolaires, institutionnelles et amicales qui conduisent √† ces carri√®res scolaires n√©gatives.
Les auteurs montrent en premier lieu comment des conditions familiales économiques précaires, des formes de socialisation marquées par l\'isolement et le sur-encadrement des acteurs sociaux et des ressources scolaires et culturelles faibles s\'avèrent peu compatibles avec les exigences de suivi de l\'institution et plus généralement la culture légitime qu\'elle valorise. Ces contradictions sont particulièrement prégnantes pour les formes d\'autorité et les logiques temporelles.
Le deuxième facteur explicatif concerne les difficultés d\'apprentissage qui apparaissent toujours de manière précoce et sont conditionnées par le décalage entre les pratiques intra-familiales (langage, attitudes corporelles, rapport au temps) et les pratiques valorisées par l\'école : ce sont les conditions de la rencontre entre formes scolaires d\'apprentissage et caractéristiques socio-cognitives familiales qui sont ici déterminantes.
Les parcours des collégiens sont également marqués par des comportements a-scolaires, qu\'il s\'agisse d\'hypo-activité, d\'évitement ou d\'attitudes ouvertement pertubatrices, qui se conjuguent avec les difficultés d\'apprentissage progressivement intériorisées, comme autant de stratégies pour réagir aux effets de stigmatisation et de dévalorisation disqualifiant leur travail.
Dans un quatrième temps, ce sont les modes opératoires de l\'institution même qui sont examinés. Redoublements, sanctions, exclusions, changements d\'établissement segmentent les carrières scolaires et génèrent des parcours de relégation tout en fabriquant un véritable \"casier scolaire\" qui renforce les processus de ruptures.
Enfin, si les modalit√©s de la sociabilit√© juv√©nile ne constituent pas un facteur explicatif en soi, la dialectique entre l\'environnement scolaire et le quartier de r√©f√©rence fonctionne selon un jeu symbolique d\'√©quilibre compensatoire : plus la disqualification scolaire est v√©cue comme impossible √† ma√ģtriser, plus les coll√©giens sont susceptibles de rechercher une reconnaissance sociale dans le groupe de pairs, plus les d√©pendances relationnelles peuvent renforcer leurs comportements d√©rogatoires √† la norme scolaire.
En conclusion, l\'√©tude de ces diff√©rentes dimensions fait clairement appara√ģtre les logiques cumulatives et combinatoires singuli√®res qui enracinent les ruptures scolaires. Pour autant, ces histoires sociales, d√©terminantes dans le cas de ces √©l√®ves, ne le sont pas pour tous. Toute solution stigmatisant exclusivement la responsabilit√© des parents ou visant √† promouvoir des espaces d\'exclusion √† l\'int√©rieur de l\'institution scolaire est illusoire. C\'est en travaillant √† limiter les facteurs de cumul que l\'on parviendra √† agir sur l\'√©chec scolaire.   Added by: Laure Endrizzi
wikindx 4.1.9 ©2013 | Total resources: 8749 | Database queries: 57 | Script execution: 0.31849 secs | Style: VST pour affichage | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography
Nous écrire
accueil Veille et Analyses    |     nouveautés    |     dossiers d'actualité        

École normale supérieure de Lyon
Institut français de l'Éducation
Veille et Analyses
15 parvis René-Descartes BP 7000 . 69342 Lyon cedex 07
Standard : +33 (0)4 72 76 61 00
Télécopie : +33 (0)4 72 76 61 93